Quand on a la chance de lire un “oui” d’un éditeur…

Je me suis longtemps demandée ce que cela me ferait d’écrire un livre et en quoi ce serait finalement si différent du blog. C’est f_vettesFabrice qui a formulé cela pour moi, lorsqu’il a écrit dans son interview ” le livre est une valeur marchande” du savoir-faire, une forme de reconnaissance, autre que le blog. Est-ce que ce que je fais est suffisamment bien pour qu’on ai envie de l’acheter ?
C’est aussi une trace de notre histoire que l’on laisse à nos enfants, et ceux qui me connaissent savent que c’est le moteur de ce blog, depuis la première heure.

Il y a à peine plus d’un an, en janvier, alors que je revenais d’un déjeuner en famille, nous parlions avec mon Cher-et-tendre des tendances culinaires et je lui dis alors “je sens que la prochaine tendance va être la bento Box” et je pense qu’un livre sur le sujet se vendrait bien. Et là mon Cher-et-tendre me dit… “et pourquoi tu ne l’écrirais pas toi, ce livre”. Je suis interloquée. Pour moi, les blogueurs qui ont le “droit” de prétendre à écrire un livre sont des stars ! Mercotte, Cléa, je comprends mais moi… Je n’ai même pas un an de blog à mon actif…
Poussée par Monsieur, je prépare un projet… Je fais des recherches nombreuses sur le sujet… je veux être crédible si un éditeur croise mon idée…

f_vettes J’envoie à une dizaine de maisons d’édition qui ne répondent pas, jusqu’à cette réponse de Raphaële Vidaling directrice de la Collection Mon grain de sel aux éditions Tana, qui me dit “nous avons déjà un titre approchant dans notre collection (y’en a marre du sandwich au thon), mais si vous avez autre chose, revenez vers moi”.

Je m’empresse de lui répondre sans y croire que j’ai une autre spécialité… Vous savez tous laquelle, pas vrai ? Les légumes… Raphaële me dit alors, “ça tombe bien j’adore ça”. Mais la condition dans cette collection qui donne la parole à des passionnés c’est d’avoir l’Idée et LE titre…

En effet, cette collection de petits livres comporte toujours des titres souvent longs et toujours amusants : “Goute ça et f_vettesépouse-moi”, “Chéri t’as pris du bide”, “Vous les aimiez sucrés ? Les voici salés et vice-versa”…

Là j’ai senti que quelque chose de formidable était à portée de main.
Immédiatement, je savais quel serait le thème :  les légumes, certes, mais des recettes pour faire aimer les légumes aux récalcitrants. Des recettes où les légumes seraient présents en belles quantités mais pas forcément en évidence pour ne pas faire fuir leurs détracteurs…

Mais il me manquait ce titre…

C’est mon frère qui m’a dit “lance un brainstorming, c’est comme ça que j’ai trouvé le nom de ma boîte”. En clair : adresse un mail aux gens que tu aimes et demandes leur si ils ont des idées géniales pour une titre…

Dans la liste de mes destinataires, une lectrice du blog. Mais pas n’importe quelle lectrice. Ma première lectrice. Celle qui a cru en moi dès le premier jour où elle est arrivée sur Ligne et papilles. Celle qui m’a toujours lue La première a m’avoir dit “tu devrais écrire un livre”…

Quand je lis sa réponse, je sais que le titre est là sous mes yeux… Ni une, ni deux, je regroupe mes quelques idées de titres, je refais un synopsis et j’envoie le tout à Raphaële.

3 jours plus tard…

Je lis “Bonne nouvelle : les titres que vous nous avez proposés nous ont bien plu et nous avons décidé de vous mettre au programme pour 2009. A priori, le titre retenu serait “Savez-vous planquer les choux”, avec un sous-titre utilisant votre autre excellente idée “l(ég)umineuse”. Bravo !

Là on est assis devant son écran, le palpitant à fond les ballons et même si ce n’est jamais qu’un petit livre écrit modestement avec son savoir-faire d’autodidacte, on tient un livre sur le sujet que l’on préfère, on ressent une émotion incroyable (d’ailleurs j’ai encore du mal à y croire au final ! )

Nous étions en mars 2008…

f_vettes J’avais jusqu’à la fin de l’année pour l’écrire. Ce qui est assez exceptionnel dans l’édition actuelle où la pression mise sur les auteurs est terrible. Beaucoup ont des commandes à réaliser en 1 ou 2 mois. On m’a même proposé de réaliser 60 recettes en 15 jours ! Les conditions offertes par Tana sont très honnêtes et assez au dessus de ce que j’ai pu savoir de ce qui se fait à l’heure actuelle. Et puis, il y a un autre atout : “on” va prendre mes recettes en photos. J’attends beaucoup de ces séances pour améliorer mes propres photos : apprendre encore et toujours !

Bizarrement, j’ai eu un mal fou à m’y mettre. Me mettant la pression, avec des contraintes importantes : 50 % de légumes en moyenne dans les recettes, la nécessité absolue que les recettes soient convaincantes auprès de mes petits gourmets, des légumes de saison, une approche diététique pour rester en cohérence avec la cuisine que j’aime et bien sûr des recettes exclusives.

Et puis la première recette posée, j’ai commencé petit à petit à jeter des idées, à visualiser des recettes, à imaginer les thématiques avec une collection”printemps-été”, une collection “printemps-hiver” mais aussi des légumes dans les desserts… 3 chapitres…foccacia

Une bloggeuse, Nanounette, m’a aidé dans cette tâche en testant les recettes auprès des siens, afin que les goûts de nos familles respectives soient un gage de réussite dans la réalisation, soient au goût du plus grand nombre et surtout qu’elles remplissent leur contrat : faire entrer les légumes dans les assiettes du plus grand nombre.

Pendant ces 9 mois, il a fallu continuer à être présente sur le blog, vous apporter semaine après semaine des recettes qui vous plaisent toujours autant.

Je clos le début de cette formidable aventure. J’espère que l’histoire de ce livre vous donnera envie de découvrir ses 60 recettes, que vous aurez envie de vous l’offrir, de l’offrir, envie aussi de m’encourager, de me renvoyer votre approbation pour le travail effectué pour vous sur ce blog depuis deux ans.

Vous pouvez d’ores et déjà commander le livre, soit en passant par moi ( je dédicace pour ceux qui le veulent) , soit chez votre libraire habituel ou encore sur les sites de ventes en ligne comme la Fnac ou Amazon

image-21


image-1

(J’ai un de ces tracs moi, je vous raconte pas…)

Cette note vous a plu ? Pensez à vous abonner à la newsletter (clic) !

Rendez-vous sur Hellocoton !